Arthrose du pied : opération ou traitement naturel ?

L’arthrose du pied est une pathologie douloureuse et relativement handicapante pour les personnes atteintes. Dans cet article, découvrez en quoi consiste le traitement médical ou chirurgical de l’arthrose du pied.

 

Arthrose du pied : définition

 

L’arthrose est une pathologie correspondant à la détérioration progressive du cartilage d’une articulation. Lorsqu’elle touche le pied, on parle alors d’arthrose de pied. Le plus souvent causée par le vieillissement naturel, l’arthrose du pied cause une usure du cartilage créant ainsi une inflammation, des gonflements, des raideurs, et généralement des douleurs. Elle touche le plus souvent la partie arrière du pied ou zone sous-talienne. Si elle est prise en charge rapidement, l’arthrose peut être ralentie grâce à des traitements médicaux. En revanche, une fois un stade avancé atteint, les mouvements deviennent très difficiles et le recours à la chirurgie s’avère inévitable pour soulager les douleurs et les gênes du patient.

arthrose pied traitement arthrose pied radio arthrose pied que faire arthrose sous le pied docteur marc elkaim chirurgien orthopedique chirurgien du pied paris

Arthrose du pied : traitement non chirurgical

 

A ce jour, il n’existe pas encore de traitement médical permettant d’éliminer l’arthrose. Cependant, des traitements symptomatiques permettent de ralentir la pathologie et de soulager les patients :

  • le port de semelles et de chaussures orthopédiques pour soulager les douleurs et corriger les problèmes de posture ;
  • la prescription de médicaments anti-inflammatoires par voie générale pour soulager les douleurs ;
  • l’infiltration d’anti-inflammatoires pour apaiser les douleurs pendant les crises aigues ;
  • l’injection d’acide hyaluronique pour soulager le patient et freiner la pathologie ;
  • la perte de poids suffisante afin de réduire les pressions exercées sur les articulations du pied ;
  • les infiltrations.

 

Traitement chirurgical : arthrodèse du pied

 

Lorsque le traitement médical n’a pas fonctionné et que l’arthrose a atteint un stade trop avancé, la chirurgie s’avère incontournable. L’opération la plus couramment utilisée en cas d’arthrose du pied sous-talienne est l’arthrodèse ou fusion des articulations. Cette opération peut être effectuée soit de manière ouverte (si déformation de l’arrière pied), soit par arthroscopie. Le patient est plongé sous anesthésie générale ou locorégionale en fonction de la situation.

 

L’arthrodèse consiste donc à venir raboter les zones usées du cartilage, sources de douleurs pour le patient. Une fois les extrémités osseuses du pied correctement préparées, le chirurgien vient les fixer entre elles à l’aide de plusieurs vis afin de bloquer complètement l’articulation. Une greffe osseuse peut parfois être nécessaire si les os du pied sont trop endommagés. La plaie est ensuite refermée pour permettre une bonne cicatrisation du pied.

 

Dans la majorité des cas l’intervention peut être réalisée sous arthroscopie.

 

Rééducation post-opératoire et reprise des activités

 

Suite à une arthrodèse, le pied et la cheville du patient sont immédiatement immobilisés. Le patient ne doit en aucun cas prendre appui sur le côté opéré pendant 1 à 3 mois. Par ailleurs, il est également interdit de mouiller la plaie non cicatrisée pendant environ 2 semaines, sous peine d’une infection post-opératoire.

arthrose pied traitement arthrose pied radio arthrose pied que faire arthrose sous le pied docteur marc elkaim chirurgien orthopedique chirurgien du pied paris 9

La rééducation commence progressivement dès les premiers jours après l’opération avec des béquilles ou des cannes. La rééducation avec un kinésithérapeute n’est engagée qu’à partir d’un mois et demi, une fois que l’appui total est possible.

 

Le patient se voit délivrer un arrêt de travail pouvant aller de 45 jours à 3 mois. La reprise de la conduite n’est pas autorisée tant que le patient n’a pas retrouvé une totale maîtrise de son pied. La reprise des activités physiques à faible rythme peut se faire en général à partir du 3ème mois, mais il faut attendre une consolidation complète avant de pouvoir exercer des gestes poussés avec un plein appui sur le côté opéré.

 

Complications éventuelles de l’arthrodèse du pied

 

Comme toute opération chirurgicale, l’arthrodèse du pied comporte des risques de complications :

  • une infection pendant la phase de cicatrisation, en particulier pour les personnes ayant une forte consommation d’alcool ou de tabac, étant en surpoids, souffrant de diabète, ou ayant des problèmes d’hygiène corporelle (un traitement médical adapté est prescrit au patient en fonction de la cause infectieuse) ;
  • des ecchymoses ou des hématomes ;
  • des douleurs résiduelles ;
  • des dommages collatéraux (relativement rares).

 

L’arthroscopie permet de diminuer grandement ces complications.

 

Arthrodèse du pied : résultats

 

Les résultats de l’arthrodèse sont bons, bien que l’amélioration fonctionnelle du pied puisse être incomplète. En effet, les médecins constatent une excellente consolidation chez environ 9 patients sur 10, et une amélioration fonctionnelle chez 8 patients sur 10. De manière générale, l’arthrodèse du pied permet de retrouver une marche sans douleur et sans boitement. Une gêne ou insécurité peut tout de même être ressentie lors de marches prolongées ou sur des terrains accidentés. La reprise de la conduite et des activités sportives est tout à fait possible à la suite d’une arthrodèse du pied bien qu’il faille rester vigilant en fonction des cas.

docteur marc elkaim chirurgien cheville paris chirurgien pied chirurgien hanche chirurgien genou clinique drouot clinique oudinot
Docteur Marc Elkaïmchirurgien orthopédiste à Paris, spécialiste du traitement de l’arthrose du pied

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?