Prothèse de hanche : opération de la coxarthrose

Une douleur à la hanche peut provenir de différentes pathologies, mais lorsqu’elle résulte de la coxarthrose, elle peut être rapidement invalidante et désagréable. Associée à d’autres symptômes, la pathologie de la coxarthrose doit pousser à consulter rapidement car les conséquences sur le long terme sont handicapantes puisqu’elle a tendance à s’aggraver au fil du temps.

 

Coxarthrose : définition

 

La coxarthrose est l’arthrose de la hanche, l’articulation qui relie le bassin au fémur. Les surfaces osseuses de l’articulation sont recouvertes de cartilage afin de garantir un mouvement de glissement optimal entre les os, et permettre une bonne dynamique articulaire à l’aide des muscles qui entourent l’articulation. Les causes de la coxarthrose peuvent être multiples mais elles ont cependant toutes la même finalité : l’usure progressive du cartilage. Cette usure peut également être accompagnée d’autres signes qui doivent donner l’alerte, à savoir l’apparition de géodes osseuses, l’apparition d’excroissances osseuses et une modification de l’os sous-chondral, entraînant des douleurs intenses au niveau de la hanche et du membre inférieur, mais aussi un enraidissement. De manière générale, l’arthrose de la hanche provoque une boiterie à la marche. C’est donc une pathologie très invalidante et dérangeante pour le quotidien, qui survient le plus souvent chez les patients âgés de plus de 60 ans, et plus particulièrement chez les femmes.

 

Coxarthrose : traitement non chirurgical

 

Les douleurs liées à la coxarthrose sont difficiles au quotidien. Malheureusement, un cartilage qui témoigne d’une usure comme dans le cas d’une arthrose ne peut pas voir d’amélioration, bien au contraire, ce phénomène est irréversible. Il ne faut pas oublier que l’arthrose entraîne des raideurs qui mettent à mal l’exécution de gestes basiques du quotidien et génère une perte de mobilité progressive qui à long terme empêche toute sortie du patient hors de son domicile. Compte tenu de tous ces éléments, le traitement médical n’a aucun effet et il est préconisé d’avoir recours directement au traitement chirurgical pour traiter l’arthrose de hanche.

prothese totale hanche prothese de hanche reeducation docteur marc elkaim chirurgien hanche paris chirurgie hanche clinique drouot

Traitement chirurgical : prothèse de hanche

 

La coxarthrose peut se soigner de façon chirurgicale grâce à la pose d’une prothèse de hanche. Cette prothèse permet d’enlever les zones de la hanche qui sont endommagées par l’arthrose et permettre au patient de vivre sans les douleurs liées à l’arthrose. Grâce à une incision de 5 à 10 centimètres dans la région de la fesse, la tête fémorale et son col sont sectionnés pour permettre au chirurgien de travailler et de poser la prothèse de hanche. Cette dernière se compose de deux parties qui s’articulent entre elles grâce à un élément qui peut être soit en céramique soit en polyéthylène. L’intervention chirurgicale dure en moyenne une heure.

prothese totale hanche prothese de hanche reeducation docteur marc elkaim chirurgien hanche paris chirurgie hanche clinique drouot 1

Rééducation post-opératoire et reprise des activités

 

A la suite d’une pose de prothèse de hanche, le patient doit suivre quelques consignes simples pour optimiser sa guérison. De manière générale, le patient est lever le jour même et commence à marcher avec le kinésithérapeute le jour même. En fonction de chaque pathologie et chaque malade les progrès se feront petit à petit. Certains pourront monter et descendre les escaliers le jour même, d’autre attendrons 2 jours. La sortie d’hospitalisation se fera à partir de ce moment-là. De la même façon, la pose d’une prothèse de hanche implique des mouvements interdits dans les premiers jours. De plus, il est important de réapprendre à être stable dans la marche afin que les muscles se tonifient de nouveau. La déambulation se fait de façon progressive grâce à des cannes ou un déambulateur, en fonction de chacun puis rapidement le patient lâche une canne voire 2 si et seulement s’il se sent à l’aise, jusqu’à la première consultation post-opératoire avec le chirurgien, c’est-à-dire environ trois semaines plus tard. Il n’y a généralement pas de séances de rééducation au domicile, il suffit de marcher et de monter et descendre les escaliers.

Une activité sportive comme le vélo ou la natation peut être reprise en douceur pour éviter le risque de luxation. Il faut bien entendu éviter les sports qui vont mobiliser la hanche comme la course à pied et les sports à saut.

 

Complications éventuelles de la pose de la prothèse de hanche

 

Toutes les chirurgies peuvent comporter des complications, qu’il est important de connaître ou de pouvoir identifier. Au cours de l’intervention, certains nerfs et vaisseaux sanguins peuvent être blessés accidentellement, ce qui peut engendrer une hémorragie ou une paralysie nécessitant des soins médicaux. Parfois même, des fractures peuvent être causées accidentellement. Après l’intervention, le patient peut développer une infection de la zone opératoire qu’il faut traiter rapidement. La prothèse de hanche peut engendrer des douleurs post opératoires qui seront traitées à l’aide d’antalgiques. Bien entendu, comme pour de nombreuses opérations de chirurgie, le risque du caillot sanguin n’est pas à écarter. Pour palier à cette complication, le patient est mis sous anticoagulants jusqu’à la reprise d’un appui complet, ce qui peut prendre un mois après l’opération. La luxation, l’hématome, l’apparition d’une calcification et la différence de longueur des membres ne sont pas non plus à écarter de la liste des complications éventuelles de l’opération de la coxarthrose.

 

Opération de la coxarthrose : résultats

 

L’opération de la coxarthrose offre en général d’excellents résultats, tant sur la maîtrise de la douleur que sur la guérison et la reprise des activités. A la suite de cette opération, le patient retrouve une marche normale et une bonne mobilité au niveau de sa hanche. La qualité de vie et les gestes du quotidien sont largement améliorés grâce à l’opération de la coxarthrose.

docteur marc elkaim chirurgien cheville paris chirurgien pied chirurgien hanche chirurgien genou clinique drouot clinique oudinot
Docteur Marc Elkaïmchirurgien orthopédiste à Paris, spécialiste de la prothèse de hanche

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes : 9

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?