Névrome de Morton : traitement médical et opération

Lorsqu’un nerf se coince sous un ligament, non seulement cela dérange la marche et le confort du patient, mais en plus, cela peut avoir des conséquences non négligeables. Le névrome de Morton est une tuméfaction résultant de la compression d’un nerf sous un ligament et provoque des douleurs et des complications pour la mobilité du quotidien, d’où l’importance de consulter dès l’apparition des premiers symptômes.

nevrome de morton traitement nevrome de morton operation nevrome de morton infiltration docteur marc elkaim chirurgien orthopedique chirurgien du pied paris 9

Névrome de Morton : définition

 

Les nerfs plantaires interdigitaux assurent la sensibilité des orteils et de la commissure interdigitale. Lors de la marche, les nerfs peuvent être compressés de façon répétitive dans le canal métatarsien, un tunnel dans lequel passent ces nerfs. Le névrome de Morton est une pathologie de l’avant-pied qui se traduit par des douleurs intenses et vives qui ressemblent à des brûlures. Elle résulte de la compression d’un nerf sous un ligament et entraîne une inflammation du nerf plantaire. Lorsque le nerf est inflammé, un névrome apparaît et s’enflamme lui aussi, c’est un véritable cercle vicieux ! Cette compression est très douloureuse et très invalidante au quotidien car le patient qui souffre du névrome de Morton rencontre des difficultés pour la marche. Le névrome de Morton correspond donc à un épaississement du nerf métatarsien, qui est lui-même responsable des douleurs ressenties par le patient comme des brulures ou des décharges électriques. Les douleurs sont généralement diffuses au niveau des orteils.

 

Névrome de Morton : traitement non chirurgical

 

Le névrome de Morton n’est pas une pathologie qui doit être à tout prix soignée à l’aide d’un traitement chirurgical. Le traitement médical peut passer par le port de semelles orthopédiques, qui sont adaptées à la pathologie métatarsienne, et vont permettre au patient de retrouver un peu de confort. Les semelles adaptées à la pathologie sont en effet très spécifiques car elles ont pour but de décomprimer le nerf inflammé en écartant les métatarsiens. Si la douleur persiste malgré le port des semelles, alors le patient peut se voir prescrire une infiltration de corticoïdes au cabinet de son chirurgien. Cette infiltration a pour but d’empêcher la compression du névrome, lui-même apparu à cause de la compression d’un nerf. De cette façon, le névrome diminue, l’inflammation est stoppée, les douleurs disparaissent et la pathologie est soignée. En revanche, il est important de préciser que les infiltrations de corticoïdes ne soulagent pas la douleur de la même façon chez tous les patients.

nevrome de morton traitement nevrome de morton operation nevrome de morton infiltration docteur marc elkaim chirurgien orthopedique chirurgien du pied paris

Traitement chirurgical : névrome de Morton

 

Le traitement chirurgical pour le névrome de Morton s’impose si vraiment la combinaison de l’usage de semelles orthopédiques et de l’infiltration ne fonctionne pas. Globalement, il existe deux méthodes de chirurgie pour traiter la pathologie du névrome de Morton : la neurolyse qui libère le nerf inter-métatarsien, et la neurectomie, qui vise à l’enlever complètement. L’anesthésie des orteils concernés par le névrome se fait de façon totale, mais le traitement chirurgical ne promet pas la disparition complète des douleurs plantaires. Pour la neurolyse, le chirurgien cherche à créer une décompression du nerf avec une cicatrice dorsale, commissurale, plantaire ou des mini-incisions que l’on appelle la chirurgie percutanée. La neurolyse peut également être réalisée avec une méthode endoscopique. Pour la neurectomie, le nerf responsable des douleurs est sectionné, en réalisant une cicatrice au-dessus du pied, dans la plante du pied ou de façon commissurale. La neurectomie entraîne en général une baisse de sensibilité de l’espace qui se situe entre les orteils.

 

Parfois le traitement consiste au traitement des métatarsalgies, car les symptômes sont faussement attribués au Morton après la réalisation d’une IRM.

En effet, seul le diagnostic clinique est important et bien souvent on retrouvera des névromes de Morton à l’IRM chez des personnes asymptomatiques.

 

Rééducation post-opératoire et reprise des activités

 

Lorsque l’intervention est passée, il est important pour le patient de suivre les consignes données par le chirurgien afin d’optimiser sa guérison. Le patient se voit prescrire un arrêt de travail d’environ 15 jours en fonction de son activité professionnelle et de l’intervention qu’il a subi. Le patient peut reprendre l’appui le jour même, mais doit cependant limiter sa marche dans les 10 premiers jours. La conduite peut être reprise dans les 15 jours suivant l’opération et les activités sportives devront attendre un délai d’un mois. Globalement, il n’y pas de rééducation particulière à la suite de l’opération du névrome de Morton, et la marche doit reprendre dans des chaussures normales.

 

Complications éventuelles du traitement

 

Comme toute opération de chirurgie, il peut exister des complications dans le traitement du névrome de Morton. Elles peuvent être thromboemboliques, avec l’apparition d’un caillot de sang pouvant mener à une phlébite, elles peuvent médicamenteuses, notamment à causes des effets secondaires causés par certains médicaments, ou dites de voisinage, du fait qu’un petit nerf peut être atteint d’une perte de sensibilité à cause de l’opération. De même, des raideurs, des œdèmes ou des ecchymoses peuvent être constatés à la suite de l’opération.

 

Traitement de névrome de Morton : résultats

 

De manière globale, l’intervention du névrome de Morton a pour but de soulager ou de supprimer les douleurs liées à la présence du névrome dans le pied. Dans des cas très rares, les douleurs peuvent persister aux antalgiques, et doivent pousser le patient à consulter rapidement.

docteur marc elkaim chirurgien cheville paris chirurgien pied chirurgien hanche chirurgien genou clinique drouot clinique oudinot
Docteur Marc Elkaïmchirurgien orthopédiste à Paris, spécialiste du traitement du névrome de Morton

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?