Cheville instable et douloureuse : que faire ?

par | 15 mars 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie de la cheville | Instabilité de la cheville | Ligamentoplastie de cheville

L’instabilité de la cheville est due à un problème ligamentaire inné ou d’origine traumatique. Le premier traitement est toujours médical mais il doit parfois être suivi d’une intervention chirurgicale lorsqu’il s’avère insuffisamment efficace.

 

Cheville instable : cause et symptômes

 

La cheville est une structure complexe faite de ligaments, d’os et de tendons. Lorsque les ligaments n’assurent plus leur rôle stabilisateur, la cheville donne alors la sensation d’être instable et d’avoir tendance à se dérober. Cela s’accompagne généralement de douleurs, de gonflements de l’articulation et peut par ailleurs conduire à des entorses à répétition qui viennent alors encore aggraver la situation. Ces problèmes ligamentaires peuvent avoir deux origines. En premier lieu, ils peuvent être d’origine congénitale. Dans ces rares cas de ligament trop élastique, on parle alors d’hyperlaxité constitutionnelle. Mais l’instabilité de la cheville est surtout  d’origine traumatique, due à une entorse parfois ancienne et mal ou non soignée, à la suite de laquelle la cicatrisation ligamentaire s’est faite de manière insatisfaisante. Quoi qu’il en soit, le diagnostic de cette pathologie est en premier lieu médical : en manipulant la cheville du patient, le praticien peut mettre en évidence la possibilité de mouvements anormaux. Parfois, des examens radiographiques complémentaires s’avèrent nécessaires pour confirmer le diagnostic initial.

 

Traitement de la cheville instable

 

Le premier traitement de l’instabilité de la cheville est médical. Il consiste en une rééducation qui a pour but d’améliorer la stabilité de l’articulation en renforçant ses différents éléments constitutifs (muscles et tendons). Cette thérapie, souvent complétée par le port de semelles orthopédiques, doit être menée sur le long terme, au moins plusieurs mois . Elle est efficace dans de nombreux cas, bien que cela reste très subjectif. Ainsi, si un sportif occasionnel peut être satisfait du résultat, ce dernier peut s’avérer très insuffisant pour un individu exerçant une activité physique plus fréquente ou plus exigeante. Dans ces cas-là une opération chirurgicale devient alors nécessaire.

 

Quand opérer une cheville instable ?

 

Il existe différentes formes d’interventions chirurgicales pour traiter une cheville instable ou douloureuse. Dans certains cas (surtout en cas de douleurs isolées) , le ligament peut être réparé en effectuant l’équivalent d’une suture. Mais cela nécessite de travailler sur des tissus en suffisamment bon état pour permettre une attache solide des fils utilisés. Lorsque cela n’est pas le cas, si le ligament présente un état trop dégradé, souvent dans le cas d’entorses très anciennes, une autre technique chirurgicale doit être pratiquée. L’opération de ligamentoplastie consiste alors en une greffe et nécessite de prélever à un autre endroit une partie de tendon, la plupart du temps le « gracilis », sous  le  genou, ceci afin de pouvoir procéder au remplacement de la structure endommagée. Bien évidemment le tendon prélevé n’entache pas la fonction du genou. Cette intervention,, peut parfois entraîner un enraidissement de l’articulation de la cheville. Néanmoins, dans la majeure partie des cas, le traitement chirurgical de l’instabilité de la cheville conduit à d’excellents résultats fonctionnels. L’articulation redevient ferme et les risques d’entorses futures sont significativement réduits. Cependant si les douleurs peuvent disparaître ou s’amoindrir, cela n’est pas systématiquement le cas. Le résultat dépend aussi des lésions initiales et notamment des lésions cartilagineuses.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 2

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 2

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Elkaïm

Pieds plats : quelles conséquences et quand opérer ?

Pieds plats : quelles conséquences et quand opérer ?

Le pied plat « valgus » se caractérise par un affaissement de la cambrure interne du pied. Lorsque les mesures médicales ne sont pas suffisantes pour pallier ce problème, une intervention chirurgicale orthopédique doit alors être réalisée.   Qu'est-ce qu'un pied...

Qu’est-ce qu’une ostéotomie du calcanéum ?

Qu’est-ce qu’une ostéotomie du calcanéum ?

Chez certains patients, l’os du talon (calcanéum) peut présenter des problèmes d’alignement significatifs, vers l’intérieur ou l’extérieur selon les cas. Lorsque le traitement non chirurgical de cette anomalie ne donne pas de résultats satisfaisants, une intervention...

Arthrodèse de cheville et invalidité

Arthrodèse de cheville et invalidité

L’arthrodèse de la cheville consiste à bloquer chirurgicalement l’articulation “tibio-talienne” de manière définitive, afin de remédier à des douleurs ou un problème fonctionnel qui n’ont pas pu être traités efficacement de façon médicale. Bien que significative, il...

Entorse de la cheville : que faire ?

Entorse de la cheville : que faire ?

De gravité variable, l’entorse de la cheville est une lésion des ligaments qui assurent la stabilité de cette structure complexe. C’est un accident fréquent, qui représente environ 10% des consultations d’urgence à l’hôpital, et dont le traitement chirurgical reste...

Ligamentoplastie de cheville & reprise du sport

Ligamentoplastie de cheville & reprise du sport

Les ligaments ont pour rôle d'assurer la stabilité de la cheville. Leur distorsion ou leur rupture peuvent occasionner un gonflement et des douleurs de cheville : c'est l'entorse de cheville. Répétées, les entorses réduisent la stabilité de la cheville, créant ainsi...