Qu’est-ce que l’hallux limitus ?

hallux limitus operation hallux rigidus traitement docteur marc elkaim chirurgien pied cheville paris

Qu’est-ce que l’hallux limitus ?

C’est une diminution douloureuse d’amplitude articulaire de la première articulation métatarso-phalangienne du gros orteil. L’ensemble pouvant évoluer dans le temps vers un hallux rigidus.

L’impact de cette pathologie sur la mobilité et la qualité de vie peut être profond.

 

L’hallux est l’articulation qui relie le gros orteil au pied. L’effet principal de l’hallux limitus est de limiter la flexibilité de cette articulation, ce qui rend difficile la flexion du gros orteil. Bien que cette rigidité ne semble pas être un problème majeur, elle peut entraîner de fortes douleurs, principalement lors de la marche. Pire encore, la progression de l’affection peut entraîner des éperons osseux et rendre l’articulation complètement rigide, faisant ainsi naître une affection connue sous le nom d’hallux rigidus.

 

Symptômes de l’hallux limitus

 

D’abord légers, les symptômes de l’hallux limitus s’aggravent progressivement avec le temps. Parmi ces symptômes, on peut citer :

  • Une douleur au sommet de l’articulation qui empire lorsque le malade marche ou lorsqu’il pratique d’autres activités qui font plier l’hallux
  • Difficulté à fléchir votre gros orteil
  • Picotements ou engourdissement dans et autour de l’orteil
  • Une bosse osseuse apparaissant sur le dessus de l’articulation du gros orteil
  • Un cal sous l’articulation en raison d’une pression accrue
  • Une douleur au genou, à la hanche ou au bas du dos

 

Causes

 

Plusieurs raisons expliquent le développement de l’hallux limitus dont certaines sont liées à une prédisposition génétique à la maladie, tandis que d’autres sont liées au mode de vie et aux activités pratiquées. Les causes de l’hallux limitus sont notamment les suivantes :

  • Un metaharsien surélevé ou anormalement long
  • Une chaîne musculaire postérieure courte
  • Un conflit avec le long fléchisseur de l’hallux à la cheville. Soit par conflit osseux (queue talienne longue, os trigone) ou fibreux (corps musculaire long, gouttière)
  • Blessures et traumatismes, tels que les entorses d’orteils, les fractures d’orteils ou les coups violents
  • La surutilisation causée par des activités qui impliquent une pression répétée sur les orteils
  • Des chaussures mal ajustées ou des talons hauts qui sollicitent davantage l’articulation des orteils
  • Une histoire de famille sur l’hallux limitus

 

Hallux Limitus : traitement

 

La bonne nouvelle est que les approches thérapeutiques conservatrices sont souvent suffisantes pour résoudre la douleur, la gêne et la progression de l’hallux limitus. Il s’agit notamment de :

  • Porter des chaussures bien ajustées qui n’exercent pas de pression excessive sur le gros orteil et l’hallux
  • Étirer la chaîne postérieure (très important)
  • Porter des chaussures à semelle rigide
  • Éviter les chaussures à talons de plus d’un pouce
  • Réduire la pression sur l’articulation avec un tampon de gel souple
  • Les médicaments anti-inflammatoires en vente libre sur une courte durée (5 jours)
  • Glaçage de l’articulation deux ou trois fois par jour pendant 15 minutes

 

Si ces approches n’apportent pas le soulagement souhaité, on pourra parfois préconiser une infiltration par des injections de corticostéroïdes.

Des traitements chirurgicaux comme la libération arthroscopique du long fléchisseur de l’hallux à la cheville ou l’allongement de la chaîne postérieure peuvent être proposés.

Dans les évolués vers un hallux rigidus, le traitement sera celui de l’hallux rigidus.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?