Opération de l’hallux valgus : quelles chirurgies ?

par | 20 avril 2020

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie du pied | Hallux valgus | Opération de l'hallux valgus | Pathologie du pied

Si le classique oignon du pied était déjà connu de nos grands-parents, le traitement de l’hallux valgus a depuis en revanche bien évolué.

Différentes techniques s’offrent en effet au chirurgien orthopédique, mais la chirurgie percutanée reste une technique de choix, lorsque toutes les indications sont réunies. Découvrez les avantages de cette chirurgie percutanée de l’hallux valgus sur les autres techniques, plus invasives.

 

Opération de l’hallux : techniques chirurgicales

 

Chirurgie hallux valgus : les bases

La question du type de traitement de l’hallux valgus ne se pose pas, il est forcément chirurgical.

Deux questions peuvent en revanche se poser : hallux valgus quand opérer ? quelle technique opératoire pour un hallux valgus ? Ces deux interrogations sont d’ailleurs liées, car pour bénéficier des avantages de l’intervention percutanée, il ne faut pas laisser la déviation trop s’aggraver.

 

L’objectif de toute chirurgie consiste à redresser le 1er métatarsien déformé. Se contenter d’une ostéotomie partielle en « rabotant » la bosse est exceptionnellement utile seule sur le moyen-terme.

Le chirurgien recommande dans la majorité des cas de réaliser une chirurgie sur un seul pied à la fois afin que les suites opératoires soient plus simples.

Si une double intervention est nécessaire, un délai de 2 semaines est souvent décidé entre chaque opération, mais il n’y a pas de délai maximum, plus on attend, plus la récupération est rapide pour chaque pied.

 

Hallux valgus : chirurgie classique

Les techniques les plus communes restent l’ostéotomie de type Chevron ou Scarf

Lors de déformations avancées, cette dernière est d’ailleurs pratiquement la seule réponse chirurgicale. L’orthopédiste a en effet besoin d’une voie d’abord large, pour réaliser les ostéotomies nécessaires.

Cela permet aussi si besoin de prendre en charge plusieurs orteils.

 

L’ostéotomie de Scarf consiste à couper le premier métatarsien en forme de Z, le plus souvent avec une scie orthopédique.

Cette méthode permet au chirurgien de réduire correctement la déviation de l’os, pour le refixer ensuite avec une vis, par ostéosynthèse classique.

L’articulation du gros orteil est normalement parfaitement conservée.

 

Hallux valgus : opération mini-invasive

C’est une technique mixte, dite aussi ostéotomie de type mini-chevron.

Dans ce cas, la voie d’abord pour l’ostéotomie du métatarse se fait en effet par une incision cutanée classique de 2 à 3 cm.

En revanche, les autres gestes chirurgicaux (ostéotomie phalangienne ou section des ligaments par arthrolyse) sont effectués principalement par voie percutanée.

 

Hallux valgus : opération percutanée

Le but de la chirurgie percutanée est de réaliser le même type d’ostéotomie mais sans ouvrir largement. En réalisant de petits trous de 2mm. L’avantage étant de faciliter les suites post opératoires et surtout la douleur.

C’est une technique performante et peu invasive, réservées à des orthopédistes correctement formés.

Cette chirurgie percutanée présente deux caractéristiques pour le patient :

  • Une voie d’abord réduite à minima, d’où un gain en termes de cicatrisation et de cicatrice.
  • Un pansement post-opératoire souvent réalisé au bloc par le chirurgien. Il se rapproche d’une attelle, rigide mais légère.

 

La chirurgie percutanée peut être réalisée dans la majorité des cas, cependant dès lors que l’on a besoin de corriger en posant des « plaques », ceci est impossible. Ce type de chirurgie par plaque est surtout réservé lors des grandes déformations non réductibles.

 

La chirurgie percutanée : de quoi s’agit-il ?

 

Chirurgie percutanée définition et origines

Si elle est née aux USA, la chirurgie percutanée a pourtant été développée en Europe, d’abord en Espagne puis en France, grâce aux spécialistes du GRECMIP (Groupe de recherche en chirurgie mini-invasive et percutanée). Elle est aujourd’hui un réel arsenal thérapeutique pour une opération de l’hallux valgus.

 

Que ce soit en chirurgie percutanée du pied ou pour d’autres régions du corps, cette technique nécessite un apprentissage rigoureux, avec un praticien disposant du matériel adéquat.

Pour une chirurgie percutanée de l’hallux valgus à Paris, un orthopédiste doit ainsi être formé plus particulièrement à ces techniques innovantes.

 

En effet, l’incision des parties molles reste minuscule, de l’ordre de quelques millimètres.

Il faut donc des fraises motorisées très précises, associées à un contrôle per-opératoire à travers une imagerie médicale adéquate, type fluoroscopie (radioscopie).

 

Chirurgie percutanée : avantages

Le gros avantage d’une chirurgie percutanée est son caractère très faiblement invasif.

L’incision cutanée est en effet minuscule, de quelques millimètres à peine.

Non seulement la cicatrisation cutanée est rapide, avec le minimum de suites, mais les cicatrices sont en plus quasiment invisibles. L’intervention peut ainsi se faire sous anesthésie locale avec une sédation afin de ne pas souffrir des injections servant à l’anesthésie locale.

C’est donc d’une grande souplesse pour le patient, dont l’intervention de l’hallux valgus se fait en chirurgie ambulatoire le plus souvent, sans hospitalisation.

 

Chirurgie percutanée : principales indications

 

Hallux valgus : opération percutanée

L’hallux valgus est l’une des principales indications de ce type de chirurgie mini-invasive du pied.

 

Métatarsiens latéraux

Lors de douleurs sous les têtes des métatarses latéraux, l’ostéotomie percutanée des cols permet de faire reculer les têtes, supprimant ainsi toute douleur d’hyper-appui.

 

Déformation dite des orteils en griffes

Rencontrés le plus souvent mais non exclusivement chez les femmes, les orteils en griffe se traduisent par une déformation permanente des orteils dans le plan sagittal. Cette pathologie du pied peut être associée ou pas à d’autres lésions, comme un hallux valgus, ou à des pathologies générales comme la polyarthrite rhumatoïde.

Un orthopédiste peut alors proposer une solution globale.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes : 33

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes : 33

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Elkaïm

Qu’est-ce qu’une ostéotomie du calcanéum ?

Qu’est-ce qu’une ostéotomie du calcanéum ?

Chez certains patients, l’os du talon (calcanéum) peut présenter des problèmes d’alignement significatifs, vers l’intérieur ou l’extérieur selon les cas. Lorsque le traitement non chirurgical de cette anomalie ne donne pas de résultats satisfaisants, une intervention...

Arthrodèse de cheville et invalidité

Arthrodèse de cheville et invalidité

L’arthrodèse de la cheville consiste à bloquer chirurgicalement l’articulation “tibio-talienne” de manière définitive, afin de remédier à des douleurs ou un problème fonctionnel qui n’ont pas pu être traités efficacement de façon médicale. Bien que significative, il...

Entorse de la cheville : que faire ?

Entorse de la cheville : que faire ?

De gravité variable, l’entorse de la cheville est une lésion des ligaments qui assurent la stabilité de cette structure complexe. C’est un accident fréquent, qui représente environ 10% des consultations d’urgence à l’hôpital, et dont le traitement chirurgical reste...

Cheville instable et douloureuse : que faire ?

Cheville instable et douloureuse : que faire ?

L’instabilité de la cheville est due à un problème ligamentaire inné ou d’origine traumatique. Le premier traitement est toujours médical mais il doit parfois être suivi d’une intervention chirurgicale lorsqu’il s’avère insuffisamment efficace.   Cheville...

Ligamentoplastie de cheville & reprise du sport

Ligamentoplastie de cheville & reprise du sport

Les ligaments ont pour rôle d'assurer la stabilité de la cheville. Leur distorsion ou leur rupture peuvent occasionner un gonflement et des douleurs de cheville : c'est l'entorse de cheville. Répétées, les entorses réduisent la stabilité de la cheville, créant ainsi...