Pieds plats : quelles conséquences et quand opérer ?

par | 11 janvier 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Opération du pied plat valgus | Pathologie du pied | Pied plat valgus

Le pied plat « valgus » se caractérise par un affaissement de la cambrure interne du pied. Lorsque les mesures médicales ne sont pas suffisantes pour pallier ce problème, une intervention chirurgicale orthopédique doit alors être réalisée.

 

Qu’est-ce qu’un pied plat ?

 

On parle de « pied plat » (ou « pied plat valgus ») lorsque l’arche interne du pied est insuffisamment marquée. A des degrés variables, la voûte plantaire apparaît alors affaissée, le talon tend à dévier vers l’extérieur, de même que l’avant du pied. Les origines de cette pathologie sont variables.

Elle peut en premier lieu être congénitale, souvent détectable dès la petite enfance et la plupart du temps bien supportée et assez aisément corrigée, même si une évolution négative peut se produire au cours de la croissance. Mais, le pied plat peut aussi être dû à un phénomène dégénératif qui prend place la plupart du temps après 50 ans ou à un traumatisme antérieur (fracture ou entorse). Diabète, arthrose, polyarthrite, altération du tonus neuromusculaire peuvent aussi en être à l’origine. Le surpoids constitue par ailleurs un facteur aggravant.

 

Quelle évolution sans traitement ?

 

Quelle qu’en soit l’origine ou l’âge du patient, un médecin orthopédiste peut être consulté en cas de suspicion de pied plat. En effet, sans prise en charge adaptée, l’évolution de la pathologie, bien que relativement lente chez l’adulte, peut aboutir à une augmentation des douleurs et de la déformation initiale.

Cela s’accompagne fréquemment de l’apparition de pathologies secondaires :

  • inflammation de la membrane fibreuse de la partie plantaire du pied (aponévrosite),
  • rupture du tendon tibial postérieur qui est relativement fréquente,
  • tendinite irritation du nerf plantaire médial (syndrome de Morton),
  • perte de la flexibilité du pied et donc de sa fonction propulsive etc.

 

Pied plat traitement

 

Traitement médical

 

Dans les cas les moins avancés, quand la pathologie est détectée suffisamment tôt, le traitement médical est toujours la première option. Il consiste en un traitement symptomatique des douleurs (anti-douleurs, anti-inflammatoires) et le port de semelles orthopédiques, éventuellement accompagnées de coques talonnières et d’un système de contention de la cheville (strapping ou chevillière). Une rééducation par des séances de kinésithérapie est aussi nécessaire.

 

Quand opérer ?

 

Si après quelques mois le traitement médical n’a pas eu les effets escomptés, une opération de chirurgie orthopédique doit souvent être réalisée. Elle peut être à visée conservatrice pour les cas les moins graves, notamment lorsqu’une mobilité relative du pied est encore observée.

L’objectif est alors de redonner à l’ensemble des structures concernées un fonctionnement le plus normal possible. Néanmoins, pour les formes les plus avancées, le praticien doit effectuer une intervention de chirurgie non conservatrice, bloquant totalement ou partiellement la mobilité du pied.

Dans les deux cas, il s’agit d’interventions aujourd’hui bien maîtrisées, même si un faible risque de complication existe, comme pour tout acte chirurgical. La rééducation nécessaire après opération du pied plat valgus dépend du type d’intervention réalisée mais demande toujours plusieurs mois.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Elkaïm

Qu’est-ce qu’une ostéotomie du calcanéum ?

Qu’est-ce qu’une ostéotomie du calcanéum ?

Chez certains patients, l’os du talon (calcanéum) peut présenter des problèmes d’alignement significatifs, vers l’intérieur ou l’extérieur selon les cas. Lorsque le traitement non chirurgical de cette anomalie ne donne pas de résultats satisfaisants, une intervention...

Arthrodèse de cheville et invalidité

Arthrodèse de cheville et invalidité

L’arthrodèse de la cheville consiste à bloquer chirurgicalement l’articulation “tibio-talienne” de manière définitive, afin de remédier à des douleurs ou un problème fonctionnel qui n’ont pas pu être traités efficacement de façon médicale. Bien que significative, il...

Entorse de la cheville : que faire ?

Entorse de la cheville : que faire ?

De gravité variable, l’entorse de la cheville est une lésion des ligaments qui assurent la stabilité de cette structure complexe. C’est un accident fréquent, qui représente environ 10% des consultations d’urgence à l’hôpital, et dont le traitement chirurgical reste...

Cheville instable et douloureuse : que faire ?

Cheville instable et douloureuse : que faire ?

L’instabilité de la cheville est due à un problème ligamentaire inné ou d’origine traumatique. Le premier traitement est toujours médical mais il doit parfois être suivi d’une intervention chirurgicale lorsqu’il s’avère insuffisamment efficace.   Cheville...

Ligamentoplastie de cheville & reprise du sport

Ligamentoplastie de cheville & reprise du sport

Les ligaments ont pour rôle d'assurer la stabilité de la cheville. Leur distorsion ou leur rupture peuvent occasionner un gonflement et des douleurs de cheville : c'est l'entorse de cheville. Répétées, les entorses réduisent la stabilité de la cheville, créant ainsi...