Quels sports après une prothèse totale de hanche ?

par | 1 octobre 2020

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Arthrose de la hanche | Chirurgie de la hanche | Pathologie de la hanche | Prothèse de hanche

Il est tout à fait possible et même bénéfique de reprendre le sport après la pose d’une prothèse de hanche. Découvrez quels sports sont autorisés ou non et quelles précautions sont à prendre pour une reprise sereine.

 

A quel moment reprendre le sport ?

 

La reprise du sport après la mise en place d’une prothèse totale de hanche est typiquement possible au bout de 3 à 6 mois. Cependant, elle expose le patient à des dangers potentiels :

  • risque de luxation de l’articulation de la hanche (déboîtement) ;
  • risque d’usure prématurée de la prothèse ;
  • risque de descellement prothétique (les composants se détachent les uns des autres) ;
  • risque de chute sur la hanche.

 

C’est pourquoi le chirurgien orthopédiste prend systématiquement en compte l’âge du patient, son état de santé, ses capacités physiques préopératoires, et la discipline sportive qu’il souhaite reprendre avant de donner son accord. Un programme de rééducation plus spécifique pourra éventuellement être proposé aux sportifs de haut niveau, par exemple avec un renforcement musculaire ciblé.

 

Quels sports pratiquer ?

 

Le port d’une prothèse de hanche et la pratique du sport sont tout à fait compatibles la plupart du temps. Parmi les activités sportives autorisées quel que soit le niveau initial du patient, on retrouve en effet la marche, le golf, le cyclisme (hors vélo tout-terrain), la natation, la danse, la randonnée, etc. La plupart des chirurgiens orthopédistes autorisent également la reprise de la course à pied. En ce qui concerne la compatibilité prothèse de hanche et sport de haut niveau, il existe également des disciplines que le patient n’est autorisé à reprendre que s’il possédait déjà un niveau technique avancé afin de diminuer tout risque d’accident lié à cette reprise d’activité sportive. On peut citer le tennis, la musculation, le patinage, la gymnastique, l’escalade, l’équitation, le ski (en prenant des précautions), ou encore les sports d’eau comme l’aviron, la voile et la plongée.

 

Quels sports ne pas pratiquer ?

 

Il est autorisé de faire du sport avec une prothèse de hanche mais certaines pratiques sont plutôt déconseillées par les chirurgiens orthopédistes. Cela concerne les sports de contact ou d’impacts, les sports nécessitant des sauts ou des mouvements de pivots, et les sports avec une plus grande probabilité de chute. Il faut en effet diminuer le risque de traumatisme ou tout autre risque cité plus haut, et éviter de soumettre la prothèse de hanche à des contraintes importantes. Ainsi, les sports pouvant entraîner des risques accrus de torsions ou fractures sont à déconseiller comme le football, le rugby, le ski en conditions difficiles, le ski nautique, etc.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.1 / 5. Nombre de votes : 151

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.1 / 5. Nombre de votes : 151

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités du Dr Elkaïm

Pieds plats : quelles conséquences et quand opérer ?

Pieds plats : quelles conséquences et quand opérer ?

Le pied plat « valgus » se caractérise par un affaissement de la cambrure interne du pied. Lorsque les mesures médicales ne sont pas suffisantes pour pallier ce problème, une intervention chirurgicale orthopédique doit alors être réalisée.   Qu'est-ce qu'un pied...

Qu’est-ce qu’une ostéotomie du calcanéum ?

Qu’est-ce qu’une ostéotomie du calcanéum ?

Chez certains patients, l’os du talon (calcanéum) peut présenter des problèmes d’alignement significatifs, vers l’intérieur ou l’extérieur selon les cas. Lorsque le traitement non chirurgical de cette anomalie ne donne pas de résultats satisfaisants, une intervention...

Arthrodèse de cheville et invalidité

Arthrodèse de cheville et invalidité

L’arthrodèse de la cheville consiste à bloquer chirurgicalement l’articulation “tibio-talienne” de manière définitive, afin de remédier à des douleurs ou un problème fonctionnel qui n’ont pas pu être traités efficacement de façon médicale. Bien que significative, il...

Entorse de la cheville : que faire ?

Entorse de la cheville : que faire ?

De gravité variable, l’entorse de la cheville est une lésion des ligaments qui assurent la stabilité de cette structure complexe. C’est un accident fréquent, qui représente environ 10% des consultations d’urgence à l’hôpital, et dont le traitement chirurgical reste...

Cheville instable et douloureuse : que faire ?

Cheville instable et douloureuse : que faire ?

L’instabilité de la cheville est due à un problème ligamentaire inné ou d’origine traumatique. Le premier traitement est toujours médical mais il doit parfois être suivi d’une intervention chirurgicale lorsqu’il s’avère insuffisamment efficace.   Cheville...